Les sites de nos principales marques

Arkema monde

L’expertise d’Arkema dans la chimie du végétal

Arkema possède un savoir-faire unique au monde dans la chimie du ricin, une plante non-comestible, qui permet de produire toute une gamme de polyamides bio-sourcés longue chaine (gamme des polyamides 11 Rilsan®) de haute performance et intermédiaires de synthèse linéaires issus de l'oléochimie (gamme Oleris®).
 

De nombreux produits finis sont déjà fabriqués à partir de ces polymères bio-sourcés : semelles de chaussures de sport, lunettes, coque de téléphones portables, pièces automobiles, etc. et les produits oléochimiques Oleris®, neutres en carbone, sont très utilisés dans la synthèse de lubrifiants de haute performance, de plastifiants biosourcés, de produits agrochimiques et pharmaceutiques, de parfums et d'arômes, d'ingrédients naturels pour les cosmétiques, etc.  Aujourd'hui, 5 bio-usines du Groupe fabriquent des produits issus de végétaux.

Nos additifs pour bitumes routiers Cecabase RT® contiennent des agents tensioactifs issus à 50 % de matières premières d’origine renouvelable. Leur utilisation permet de réduire jusqu’à 50°C la température d'application du revêtement routier, et donc de réduire considérablement la consommation d’énergie par rapport au procédé classique.

 

 

produits-biosources-picto-bleu.png

Arkema propose également une gamme de monomères acryliques « bio-attribués » selon la méthode du mass balance. Grâce à ces monomères, Arkema peut désormais proposer des additifs et résines acryliques de spécialité certifiés bio-attribués pour une vaste gamme d'applications. 

La substitution de matières premières fossiles par des matières premières bio/bio-circulaires permet aux clients d'Arkema d’atteindre les objectifs de leur plan climat en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre de catégorie 3.

Nos bio-usines sont la preuve que l'on peut fabriquer des produits techniques, compétitifs à partir de matières premières renouvelables et répondant à une vraie demande du marché."

Inside Materials :

Le ricin, plante magique

Des bioplastiques pour les équipements automobiles

Fort de son expertise dans la chimie du ricin, Arkema a développé une gamme complète de polyamides bio-sourcés de très haute performance, capables de remplacer le métal dans de nombreuses applications sous capot moteur.

Arkema a notamment récemment développé le biopolymère PPA (polyphtalamide) Rilsan® HT utilisé dans la fabrication de certains équipements sous capot tels que des lignes essence, des lignes hydrauliques ou encore des connecteurs. Ce thermoplastique affiche une haute résistance chimique et aux hautes températures qui lui permet de se substituer au métal et au caoutchouc, pour fabriquer des pièces rigides ou souples.

De nouvelles filières de matières premières végétales

Aux côtés de 17 partenaires européens – entreprises, instituts agronomiques, universités –, Arkema participe au projet COSMOS, soutenu par l’Union européenne et lancé en mars 2015.

L'objectif : étudier les usages agro-industriels de la cameline et du crambe, deux plantes oléagineuses méconnues qui s’accommodent de terrains pauvres et peuvent être récoltées en seulement trois mois. Elles contiennent des acides gras peu répandus dans la nature, potentiellement convertibles en bioplastiques de grande qualité.

Autre projet, Fiabilin, un projet français collaboratif de R&D piloté par Arkema. Démarré en septembre 2012, il a pour but de développer l'usage du lin dans la fabrication de matériaux composites pour différents marchés, dont l’automobile. Grâce à ces fibres végétales, les industriels pourront disposer d’un lin technique de haute performance en substitution des fibres de verre ou de carbone comme renforts de matrices composites.

Nos autres plateformes d'innovation

Haut