Les sites de nos principales marques

Arkema monde

FR
top

Entretien avec Thierry Le Hénaff

Thierry Le Hénaff revient sur les très bons résultats du Groupe en 2019 mais aussi sur le début d’année 2020 marqué par une crise mondiale sans précédent. Cette situation exceptionnelle met en valeur la réactivité des équipes d’Arkema et la solidité financière du Groupe. Au-delà de l’année en cours, il exprime aussi sa confiance dans la nouvelle étape du Groupe présentée lors du récent « Strategic Update » auprès des investisseurs et dans la vision d’Arkema de devenir un acteur uniquement centré sur les Matériaux de Spécialités à l’horizon 2024.

 

L’année 2020 est marquée par le contexte exceptionnel lié au Covid-19, comment avez-vous géré la situation ?

Cette crise est vraiment sans précédent et il a fallu agir très vite, tout en continuant à nous adapter en permanence face à une situation très évolutive. Dans ces temps troublés, la priorité immédiate d’Arkema a été de mettre en place les dispositions sanitaires qui s’imposaient pour protéger au mieux les femmes et les hommes du Groupe, mais également d’agir en solidarité avec les gouvernements pour aider à limiter la diffusion du virus, avec une vigilance toute particulière pour les personnes les plus fragiles.

«Je suis impressionné par la mobilisation et le professionnalisme de nos équipes partout dans le monde.»

Nous nous sommes organisés en interne pour mettre en place des consignes strictes et cohérentes avec les directives de chaque pays. Nous avons ainsi renforcé la réduction de l’exposition et des contacts, nous avons limité les accès aux seules personnes essentielles sur les sites avec des mesures précises d’hygiène et de désinfection. Nous nous sommes assurés également que les gestes barrière et la distanciation sociale étaient respectés et nous avons favorisé le télétravail partout où cela était possible.

Le Comité Exécutif s’est réuni chaque jour par vidéo pour faire le point sur la marche de l’entreprise, définir de nouvelles initiatives et être au plus près du terrain dans ce contexte très changeant. Actuellement, la préparation du deuxième trimestre qui risque d’être le plus compliqué pour les acteurs de l’économie en terme de demande, nous occupe largement.

Enfin, je suis impressionné par la mobilisation et le professionnalisme de nos équipes partout dans le monde. Nous sommes dans un contexte où les valeurs d’un groupe sont essentielles. La solidarité fait partie des 4 valeurs cardinales d’Arkema et elle trouve à s’exprimer pleinement dans la situation actuelle.

Plus concrètement, comment cette crise se traduit-elle sur le terrain ?

L’engagement des employés d’Arkema a permis de maintenir autant que possible la continuité de nos opérations partout dans le monde et de servir nos clients dans des conditions qui ont été souvent complexes. Beaucoup de nos produits sont essentiels aux industries en aval et pour les économies des pays dans lesquels nous travaillons.

Nous avons également accompagné des demandes fortes de nos clients sur plusieurs de nos produits comme les plaques de PMMA pour la protection des personnels de caisse dans les supermarchés, le PVDF pour la fabrication de masques de protection, ou les tamis moléculaires pour les respirateurs médicaux. Le nombre d’exemples augmente chaque semaine et donne un sens particulier à nos compétences. Nous sommes heureux de contribuer de cette façon à la lutte contre le Covid-19. Nous nous sommes également organisés rapidement pour produire du gel hydro alcoolique de manière large en France, et dans une moindre mesure aux Etats-Unis. Un geste de solidarité citoyenne rendu possible par la réactivité et le savoir-faire de nos équipes.

Comment cette situation exceptionnelle peut-elle impacter la santé financière du Groupe ?

La crise qui a d’abord été sanitaire se transforme rapidement pour la planète en une crise économique de grande ampleur, marquée par une baisse forte de la demande sur de nombreux segments de marchés comme l’automobile et la construction, et par un vrai manque de visibilité.

« Dans ce contexte exceptionnel, notre réactivité a déjà été et continuera à être un élément clé. »

Le Groupe est heureusement solide et armé pour affronter ce contexte, même si cette période nécessitera beaucoup d’efforts en interne. La bonne gestion du passé, notre structure de bilan saine, nos savoir-faire technologiques, nos positions commerciales ainsi que les progrès d’Arkema ces dernières années sont autant d’atouts qui nous permettent d’envisager les mois qui viennent avec certes vigilance et gravité mais aussi avec confiance. Par ailleurs, notre présence diversifiée sur de nombreux marchés finaux nous protège davantage que les entreprises particulièrement dépendantes d’un ou deux segments.

Dans ce contexte exceptionnel, notre réactivité a déjà été et continuera à être un élément clé. Adapter sans tarder notre niveau de stocks, nos dépenses de fonctionnement, nos investissements, avec intelligence mais détermination est primordial. Notre responsabilité est enfin de commencer à préparer l’après-crise, à réfléchir ainsi à nos modes de fonctionnement, notamment pendant le déconfinement.

Revenons sur 2019, Arkema a réalisé à nouveau une performance de haut niveau ?

2019 nous semble bien loin compte tenu des circonstances, mais c’est important d’y revenir.

Dans un contexte macro-économique moins porteur en 2019 qu’en 2018, le chiffre d’affaires s’est élevé à 8,7 milliards d’euros, globalement en ligne avec le niveau de l’an dernier, et l’EBITDA s’est établi à 1 457 millions d’euros, comparable à la performance record de l’année précédente. La génération de trésorerie est restée très solide et a atteint un niveau historiquement élevé, avec un flux de trésorerie libre de 667 millions d’euros, en hausse significative, et un taux de conversion de l’EBITDA en cash de 52 %.

Cette performance financière illustre la solidité et la résilience du Groupe dans un environnement économique déjà marqué à l’époque par le ralentissement de certains marchés finaux clés.

Elle confirme également la qualité de notre portefeuille d’activités et le bien-fondé de notre stratégie de transformation vers les spécialités. Ces lignes de produits ont vu leur EBITDA progresser de 13 % en 2019. Elles ont ainsi pris le relais des activités Intermédiaires globalement en recul notamment du fait des conditions de marché difficiles dans les Gaz Fluorés.

En savoir plus sur nos résultats annuels 2019

Nos résultats reflètent par ailleurs la pertinence de notre stratégie et les efforts au quotidien menés par les équipes d’Arkema pour s’adapter à la volatilité de l’environnement macroéconomique.

Le début 2020 a été aussi l’occasion pour Arkema de définir une nouvelle feuille de route ambitieuse pour 2024. Quels en sont les grandes lignes ?

En effet, depuis la création d’Arkema nous avons toujours eu une vision très claire de ce que nous souhaitions devenir, un leader des matériaux de spécialités. Nous avons donc initié dès le spin-off en 2006, une profonde transformation du Groupe en faisant notamment évoluer notre portefeuille d’activités, en améliorant l’efficacité et la compétitivité de notre organisation, et en engageant résolument notre innovation sur la voie du développement durable.

En avril 2020, lors d’un rendez-vous avec les investisseurs, c’est ce nouvel Arkema que nous avons présenté, un pur acteur des Matériaux de Spécialités, d’une taille de 10 à 11 milliards d’euros avec un portefeuille simplifié et résilient, et centré sur les solutions durables.

Comment devenir un pur leader des Matériaux de Spécialités?

Il s’agit d’une vision claire, un projet ambitieux et fortement créateur de valeur pour l’ensemble de nos parties prenantes.

Ainsi repositionnés, nous serons encore davantage en mesure d’apporter des réponses à la forte demande de nouveaux matériaux pour répondre aux enjeux de la mobilité, de l’urbanisation, de la protection de l’environnement et des nouvelles technologies comme l’impression 3D. Nos clients ont besoin de matériaux de haute technicité, légers, d’origine biosourcée, ou recyclables. Nous les apportons grâce à nos compétences en science des matériaux.

Nous avons organisé ces compétences, notamment de collage, de substitution, d’allègement ou de protection des matériaux en 3 plateformes de croissance, cohérentes et complémentaires : les Solutions Adhésifs, les Matériaux Avancés et les Coating Solutions. Ensemble, ces trois segments constituent les Matériaux de Spécialités et définissent le profil moyen-terme du groupe. Notre vision passe également par une revue stratégique de notre segment Intermédiaires et un certain nombre de réflexions de cessions ou de partenariats.

La combinaison de ces 3 plateformes de Matériaux de Spécialités est unique dans l’industrie chimique. Elle nous permet d’apporter de fortes synergies matière d’innovation, de perspectives commerciales et d’efficacité opérationnelle. Elle nous offre également une capacité exceptionnelle à servir nos clients dans des marchés en croissance.

 

 

De quelle manière la responsabilité sociétale d’entreprise s’inscrit-elle plus que jamais au cœur du développement d’Arkema ?

En appuyant son innovation sur les grandes priorités du développement durable, Arkema mise sur le développement pour ses clients de solutions dans le domaine de l’allégement des matériaux, des nouvelles énergies, de l’eau ou des produits biosourcés. Cette politique permet de contribuer aux Objectifs de Développement Durable définis par les Nations unies et de répondre ainsi aux enjeux majeurs du monde d’aujourd’hui et de demain, parmi lesquels l’augmentation de la population, le changement climatique ou la raréfaction des ressources naturelles.

Par ailleurs, Arkema est engagé depuis le début dans une démarche d’industriel responsable, qui adresse de manière prioritaire la sécurité de ses employés, la performance environnementale, la fiabilité de son outil industriel, ainsi que l’ouverture vers nos parties prenantes.

Fort des progrès déjà accomplis dans le domaine environnemental depuis 2012, le Groupe a annoncé en début d’année un plan climat ambitieux à horizon 2030 pour aider à contenir le réchauffement climatique nettement en dessous de 2°C, en cohérence avec l’Accord de Paris. Ainsi, Arkema s’est fixé l’objectif de réduire ses émissions absolues de gaz à effet de serre de 38 % en 2030 par rapport à 2015, et a également défini de nouveaux objectifs environnementaux relatifs aux émissions dans l’air, dans l’eau et à sa consommation en énergie.

nouveaux-objectifs-fr-not-4-3.jpg

Ces engagements mais également les progrès observés en termes de féminisation de ses équipes de dirigeants contribuent à l’ambition d’Arkema de consolider sa position parmi les acteurs performants et engagés en matière de RSE.

En savoir plus