Les sites de nos principales marques

Arkema monde

fr
top

Arkema a déployé ce système dans tous les pays l’ayant adopté dans le respect des transpositions locales.

En Europe, le GHS a été transposé dans le cadre du règlement CLP (Classification, Étiquetage et Emballage des substances et mélanges). Arkema a, dans les délais fixés par ce règlement, réévalué et classé toutes les substances contenues dans son portefeuille produits et a mis à jour les Fiches de Données de Sécurité et les étiquettes associées.

Le Groupe suit les évolutions bisannuelles du GHS et met à jour ses fiches de données de sécurité conformément à ces évolutions dans les pays/régions qui les transposent.

Par ailleurs, Arkema a déployé ce système dans les délais réglementaires dans les autres zones du monde, notamment aux États-Unis, en Corée du Sud, en Chine, en Malaisie, en Australie et en Turquie. Ce déploiement se poursuit dans chaque pays où le GHS est en cours d’adoption tels que le Canada et la Russie.

picto-chimie-danger.jpg_1644223205.jpg

GHS : une communication autour des produits chimiques unifiée

Chaque région ou pays du monde qui choisit d’appliquer GHS utilise les mêmes critères techniques et symboles pour qualifier la dangerosité d’un produit chimique.

Ce système de communication commun favorise la compréhension et une utilisation plus sûre des produits. Il facilite le commerce international des produits chimiques dont les dangers ont été correctement évalués et identifiés à l’échelle internationale.

GHS a pris son essor en septembre 2002 au sommet de Johannesburg. Les pays ont été encouragés à l’intégrer à leurs réglementations nationales ou régionales dès que possible. Malgré son caractère non contraignant, beaucoup ont alors adopté le système, notamment en Asie et en Europe.

GHS est l’aboutissement d’un long travail d’experts et de compromis entre les différents systèmes existants.