Les sites de nos principales marques

Arkema monde

fr
top

Pourquoi cette analyse ?

L’analyse de matérialité est à la fois l’opportunité d’un dialogue constructif avec les parties prenantes (Arkema recueille leurs attentes) et un outil de pilotage de la stratégie RSE (les priorités et les indicateurs de suivi sont révisés sur la base de cette consultation).

Grâce à cette analyse de matérialité, Arkema entend :

  • Enrichir le dialogue avec ses parties prenantes et les associer dans la démarche globale RSE du Groupe
  • Valider la pertinence d’actions  RSE déjà engagées

Les chiffres clés de la consultation

 

  • Parties prenantes interrogées dans 7 pays
  • Plus de 2 400 parties prenantes externes interrogées
  • Plus de 6 000 collaborateurs interrogés
  • Plus de 2 200 réponses exploitées

Résultats

L’analyse de matérialité a permis de confirmer la pertinence de notre politique RSE structurée autour de nos trois engagements, de faire évoluer la priorisation des enjeux et d’identifier ceux représentant des opportunités stratégiques tant pour le Groupe que pour ses parties prenantes.

Plus précisément, cinq axes prioritaires ont été définis, couvrant les enjeux issus de cette analyse et en lien avec la mission d’Arkema : « Concevoir et développer, en industriel responsable, des solutions innovantes adaptées aux principaux enjeux de nos clients et les accompagner dans leur recherche de performance durable. »

Nos axes prioritaires

Axes prioritaires

Enjeux prioritaires
correspondants
Objectifs

Solutions
durables

 

 

Offre de solutions durables portées par l’innovation

Innovation collaborative

Gestion responsable des produits

> En savoir plus

En 2024, 100 % du portefeuille de ventes évalué au regard de la durabilité.

En 2030, 65 % des ventes ImpACT+

Économie
circulaire

 

 

Économie circulaire, incluant la gestion de l’eau et des déchets
> En savoir plus 

Innovation collaborative
> En savoir plus

En 2022, réduction de 10 % du prélèvement en eau rapporté au chiffre d’affaires comparé à 2019.

En 2023, 50 % du volume des ventes couvert par une analyse du cycle de vie.

Climat

 

 

Réduction des émissions de gaz à effet de serre et gestion de l’énergie
> En savoir plus

En 2030, réduction de 38 % des émissions de gaz à effet de serre* en valeur absolue rapportée à 2015.
*scope 1 + scope 2 du protocole de Kyoto + substances du protocole de Montréal.

En 2030, réduction de 19 % par rapport à 2015 des émissions absolues liées aux combustibles et à l'énergie hors scopes 1 et 2, aux déchets générés ainsi qu'aux transport et distribution en amont et en aval.
Engagement à ce que les fournisseurs de matières premières représentant 82 % des émissions de GES des achats aient fixé des objectifs scientifiques «SBT » sur leurs scopes 1 et 2 à l'horizon 2025.

Risques
industriels

 

 

Prévention et gestion des risques industriels
> En savoir plus

En 2025, réduction du taux d’évènements procédés (PSER) à un niveau inférieur à 3,0.

Bien-être
et santé

 

Bien-être au travail et équilibre vie professionnelle-vie privée
> En savoir plus 

Santé et sécurité au travail
> En savoir plus

En 2025, réduction du taux de fréquence des accidents avec ou sans arrêt (TRIR) à un niveau inférieur à 1,0.

 

Avec cette cartographie, nous savons où doivent porter nos efforts, tout en nous assurant de la cohérence globale de la politique RSE menée."

En complément de ces axes prioritaires et afin de maintenir une dynamique de progrès permanent,nous avons décidé de :

  • renforcer les compétences des collaborateurs sur le digital et la responsabilité sociétale d’entreprise de façon à mieux intégrer ces dimensions dans tous les métiers ; et
  • consolider le dialogue avec les parties prenantes localement avec Terrains d’entente® et internationalement par des échanges formels avec un panel de parties prenantes.

Ainsi en 2020, nous avons rassemblé une dizaine de représentants de chaque catégorie de parties prenantes externes européennes et des dirigeants d’Arkema représentant les Business Lines, les achats et le Développement durable. Les échanges ont concerné principalement deux enjeux matériels du Groupe, l’économie circulaire et le changement climatique. Les attentes exprimées ont porté sur la nécessité de collaboration sur l’ensemble de la chaîne de valeur et de poursuite de la contribution sociétale du Groupe dans ses territoires sur les trois dimensions sociale, environnementale et économique. Ce dialogue va se poursuivre en 2021 avec la tenue de réunions similaires en Chine et aux USA.