Les sites de nos principales marques

Arkema monde

FR
top

La démarche de sécurité industrielle du groupe Arkema se doit d'être globale. Le Groupe fabrique de nombreux produits selon des procédés complexes et diversifiés dans le monde entier. Des procédures et des règles communes facilitent l'indentification systématique des risques et des dangers. Elles permettent l'application de mesures préventives et correctives.

La dimension technique de la démarche sécurité du groupe Arkema couvre : 

  • l'analyse des risques
  • la conception d'unités
  • la sécurité du transport
  • la sécurité des procédés
  • la sûreté

Arkema.jpg

L’analyse des risques
 

Les risques sur les sites industriels sont évalués à partir d’études systématiques réalisées sur :

  • les procédés de fabrication 
  • les conditions d’exploitation des unités existantes
  • les opérations de transport (en particulier celles des produits dangereux)
  • la conception et la construction de nouvelles installations
  • les modifications d’installations existantes
  • l’hygiène et la sécurité au poste de travail

Différents moyens techniques et organisationnels (outils de simulation, réseau d’experts) sont mis en œuvre pour identifier les risques, les hiérarchiser et les prévenir. 

Le Groupe attache une grande importance aux retours d’expériences (internes ou externes) concernant les incidents et des accidents ainsi qu’aux bonnes pratiques de maîtrise des risques industriels. L’objectif est, au final, de réduire la probabilité et les conséquences des accidents.

Le groupe Arkema requiert en particulier un niveau d’exigence croissant à l’égard de l’analyse des risques identifiés sur les sites classés Seveso ou équivalent (sites industriels présentant un risque industriel majeur par la quantité ou le type de produits qu'elles possèdent).

L’analyse des risques au cœur de la formation à la sécurité

Le groupe Arkema veille à ce que l’analyse des risques - connaissances acquises à partir des études et des retours d’expérience - figure au cœur des programmes des formations à la sécurité.

La conception d’unités

Lors de la conception d’une nouvelle unité de production, ou de l’extension significative d’une unité de production existante, les meilleures options sont recherchées pour améliorer la sécurité industrielle. Par ailleurs, le groupe Arkema apporte régulièrement des améliorations à ses unités de production existantes.

La sécurité du transport

Le groupe Arkema s’assure que les produits qu’il fabrique de manière sûre, soient également transportés en toute sécurité à travers le monde. Il veille à ce que les meilleures pratiques logistiques, d’emballage et de transport soient appliquées et qu’elles se conforment à la réglementation. Il pilote des audits pour identifier les risques potentiels.

Audits de la sécurité du transport

Arkema1.jpg

Une équipe dédiée à la sécurité des transports

Au sein de la direction Sécurité Environnement Groupe d'Arkema, une équipe est spécifiquement dédiée à la sécurité des transports. Elle impose depuis plusieurs années aux prestataires des audits selon des référentiels propres à chaque mode de transport : 

  • Safety & Quality Assessment System (SQAS) pour la voie terrestre 
  • Chemicals Distribution Institute (CDI) pour la voie maritime
  • European Barge Inspection Scheme (EBIS) pour la voie fluviale

L'accidentologie

Le Groupe analyse les accidents du transport pour améliorer ses processus de chargement/déchargement et éviter toute perte de confinement pendant le transport de ses produits.

La sécurité des procédés

Un objectif de réduction des événements procédés

En matière de sécurité des procédés, l'objectif du Groupe est de diminuer le plus possible le nombre d'événements liés aux procédés. Afin de poursuivre ses efforts de réduction des risques d'accidents industriels, Arkema s'est fixé en 2018 un nouvel objectif stratégique : atteindre le taux d'événements procédés (PSER) inférieur à 3 en 2025.

 

La sûreté

Conscient des problématiques liées à la cybersécurité, le Groupe a lancé un vaste programme de renforcement de la protection de ses systèmes d'information au travers d'un référentiel basé sur 10 MUST HAVE (protection des serveurs, des réseaux, etc.)