Tous les sites web

Alors que les avionneurs et les pouvoirs publics cherchent à réduire l’empreinte carbone du transport aérien, l’usage des biokérosènes est en plein essor. Leur production implique de nouveaux procédés de raffinage où le DMDS, additif issu de la chimie du soufre, et dont Arkema est le leader mondial, joue un rôle clé.

L'industrie aéronautique percevra la consommation d'énergie renouvelable

D’ici 2030, les carburants d’origine renouvelable doubleront leur part dans la consommation d’énergie totale de l’aviation. Cette évolution, encouragée par des réglementations comme la directive RED 2 en Europe, passe par l’utilisation de kérosène classique additivé de biocarburants mais aussi, désormais, par le développement du « kérosène vert », entièrement issu de la biomasse. À l’image de l’usine Total de la Mède (France) depuis 2019, de plus en plusde capacités de raffinage sont converties pour produire ces carburants de nouvelle génération. Une chimie dans laquelle le DMDS (diméthyldisulfure) remplit une fonction essentielle.

Les bioraffineries utilisent des catalyseurs pour désoxygéner les huiles végétales dont est issu le biokérosène. Notre produit, injecté au bon moment dans les réacteurs, provoque l’activation de la surface de ces catalyseurs.

Une demande globale en hausse de 15% d’ici 2030

Cet additif de spécialité, reconnu mondialement pour son efficacité et déjà incontournable dans l’industrie pétrolière, va voir sa demande globale s’envoler avec l’essor des biokérosènes : « Nous prévoyons qu’en 2030, la consommation de DMDS (diméthyldisulfure) sur ce marché sera équivalente à celle du marché de la raffinerie classique, et contribuera à faire croître de 15 % la consommation globale de DMDS », annonce Guillaume Legouis, Responsable monde du marché DMDS chez Arkema. Une croissance que le Groupe, numéro un mondial incontesté pour la fourniture de DMDS, avec deux sites de production à Kerteh (Malaisie) et Lacq (France), entend bien sûr accompagner. Quant à son offre de service Carelflex®, qui lui permet d’assurer en sécurité l’injection in situ du DMDS dans les raffineries du monde entier par une équipe d’experts Arkema, elle accompagne déjà avec succès les principaux producteurs de biokérosène.

 Tout ce qu'il faut savoir sur le SAF (Carburant Aviation Durable)

Q1. Qu'est-ce que le SAF ?
 

SAF est l'acronyme de Sustainable Aviation Fuel (Carburant Aviation Durable). Il s'agit d'un type de carburant fabriqué à partir de sources renouvelables afin de réduire l'empreinte carbone du transport aérien. Son objectif est de remplacer ou de se mélanger au carburant traditionnel pour avions, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre et favorisant la durabilité dans l'industrie de l'aviation.
 
Quelles sont les différences entre le carburant SAF et le carburant conventionnel ?

La principale différence entre le carburant aviation durable (SAF) et le carburant aviation conventionnel réside dans leur empreinte carbone respective. Le SAF est produit à partir de matières premières renouvelables et durables, telles que les huiles végétales, les graisses et huiles usagées, les résidus agricoles ou les résidus forestiers. Par conséquent, l'empreinte en carbone du SAF est inférieure à celle du carburant conventionnel, qui est dérivé de sources non renouvelables telles que le pétrole brut.
 
Quels sont les différents types de SAF ?

Il existe plusieurs types de carburants aéronautiques durables (SAF), qui sont classés en fonction de leurs matières premières et de leurs processus de production. Les principales voies d’accès aux SAF sont les suivantes :

  • Esters et acides gras hydrotraités ou Hydroesterification et Acides Gras (HEFA) : L'HEFA est le type de SAF le plus largement utilisé. Il est produit à partir d'huiles végétales ou de graisses animales au moyen d'une technique d'hydrotraitement ou hydrogénation catalytique. L'HEFA peut être mélangé au carburant traditionnel ou utilisé comme substitut direct.

  • Kérosène par synthèse Fischer-Tropsch (FT) : Le SAF FT est produit par un processus de gazéification qui convertit la biomasse, le gaz naturel ou le charbon en gaz de synthèse, lequel est ensuite converti en carburant liquide à l’aide d’un processus dit Fischer-Tropsch connu depuis la seconde guerre mondiale.

  • Alcool converti en kérosène Ou Alcool vers Jet (ATJ) : Le SAF ATJ est produit par la conversion de sucres et d'autres hydrates de carbone en alcools, qui sont ensuite transformés en carburant synthétique. Comme les autres SAF, le SAF ATJ peut être mélangé au carburant traditionnel ou utilisé comme un substitut direct.

  • Huile de pyrolyse : La SAF pyrolyse est produit par la décomposition thermique de la biomasse en une huile liquide, qui peut être améliorée et raffinée pour devenir un carburant de substitution. L'empreinte carbone du SAF pyrolyse est inférieure à celle du carburant traditionnel et peut être produit à partir de diverses matières premières, y compris les déchets de bois et les résidus agricoles.

La voie HEFA est le processus le plus mature industriellement et est utilisée par ailleurs depuis plus de 15 ans pour la production de diesel renouvelable. Un simple changement de catalyseur et des conditions du procédé modifient la sélectivité du procédé pour l’orienter vers le SAF et produit moins de diesel renouvelable. Aujourd’hui, La production actuelle de SAF est principalement réalisée par cette voie. À l'avenir, la disponibilité limitée des matières premières favorisera la croissance d'autres procédés pour répondre à la demande du marché des SAF.


Q3. Quels sont les obstacles à l'adoption des SAF ?
 

Coûts de production et problèmes d'évolutivité.
La production de carburant aviation durable (SAF) est actuellement confrontée à plusieurs défis liés aux coûts de production et à l'évolutivité.
 

  • Coûts de production : La production de SAF nécessite davantage de traitement et de raffinage que celle du carburant conventionnel. Cela rend la production de SAF plus coûteuse et limite actuellement son utilisation à une petite part du marché des carburants pour l'aviation.

  • L'infrastructure : L'infrastructure de production et de distribution de SAF en est encore à ses premiers stades de développement, avec une disponibilité limitée des installations de production et des réseaux de distribution.

  • Disponibilité des matières premières : La disponibilité de matières premières durables pour la production de SAF est limitée, ce qui peut créer une concurrence pour les ressources et faire augmenter les prix des matières premières.

  • Technologie et innovation : La production de SAF en est encore à ses débuts, et de nouvelles technologies et de nouveaux procédés sont nécessaires pour améliorer l'efficacité de la production, réduire les coûts et augmenter l'évolutivité.

  • Cadres politiques et réglementaires : La mise en place d'un cadre politique et réglementaire favorable est essentielle au développement du marché des SAF. Les politiques et les réglementations qui soutiennent la production, la distribution et l'utilisation des SAF peuvent contribuer à réduire les coûts de production, à accroître l'évolutivité et à créer des conditions de concurrence équitables pour les SAF par rapport au marché du carburant conventionnel. Les réglementations les plus avancées sont l'Inflation Reduction Act (loi sur la réduction de l'inflation) aux États-Unis et l’accord "Fit for 55" en Europe

Demande et sensibilisation des consommateurs
 

La demande des consommateurs pour le pour le Carburant d'Aviation Durable (SAF) augmente à mesure que les individus et les organisations deviennent plus conscients de l'impact environnemental des voyages aériens. Les passagers et les entreprises recherchent de plus en plus des solutions permettant de réduire les émissions de carbone, ce qui entraîne une demande croissante de vols propulsés par le SAF. Des campagnes de sensibilisation accrues et une éducation sur les avantages du SAF peuvent renforcer davantage la demande des consommateurs et encourager les compagnies aériennes à en faire une priorité. Les efforts de collaboration entre les compagnies aériennes, les associations industrielles et les organisations environnementales peuvent contribuer à sensibiliser et à créer un marché où les consommateurs choisissent activement les compagnies aériennes qui privilégient l'utilisation du SAF.

Q2. Quels sont les avantages de la SAF ?
 

Avantages environnementaux de l'utilisation de la SAF

L'utilisation de carburant aviation durable (SAF) dans l'aviation présente plusieurs avantages pour l'environnement :
 

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre : Le SAF a une plus faible empreinte carbone que le kérosène traditionnel, ce qui signifie qu'il contribue moins à l’augmentation émet moins de gaz à effet de serre lorsqu'il est brûlé.

  • Amélioration de la qualité de l'air : Le SAF a une teneur en soufre plus faible que le carburant traditionnel, ce qui réduit la formation d'oxydes de soufre qui participent à la pollution de l'air.

  • Réduction de la dépendance à l'égard des combustibles fossiles : Les SAF sont produits à partir de matières premières renouvelables et durables, telles que les huiles végétales, les graisses et huiles usagées, les résidus agricoles ou les résidus forestiers. Cela réduit la dépendance à l'égard des combustibles fossiles non renouvelables et favorise l'utilisation de matières premières durables d'origine locale.

  • Favorise la circularité : Les SAF peuvent être produites à partir de déchets, tels que les déchets alimentaires et agricoles, ce qui permet de réduire les déchets, leur pollution et de promouvoir la circularité.

  • Soutenir les objectifs de développement durable : L'utilisation des SAF est une stratégie clé pour atteindre les objectifs de durabilité de l'industrie aéronautique, tels que l'objectif de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) d'une croissance neutre en carbone à partir de 2020 et son objectif à long terme de réduire les émissions nettes de l'aviation de moitié par rapport aux niveaux de 2005 d'ici à 2050.

Avantages économiques de l'utilisation de la SAF :
 

  • Stabilité du prix du carburant : Le SAF est produit à partir de diverses matières premières, qui peuvent être obtenues localement et sont moins sensibles aux fluctuations de prix que le pétrole brut, principale matière première du carburant conventionnel.

  • Amélioration de la sécurité énergétique : La production de SAF à partir de matières premières locales peut améliorer la sécurité énergétique en réduisant la dépendance aux importations de pétrole.

  • Conformité réglementaire : L'utilisation des SAF peut aider les compagnies aériennes à se conformer aux réglementations environnementales et aux objectifs de développement durable, tels que le système de Compensation et de Réduction des Emissions de Carbone pour l'Aviation Internationale (CORSIA) de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

  • Différenciation de la marque : Les compagnies aériennes qui utilisent les SAF peuvent se différencier de leurs concurrents en mettant en avant leur engagement en faveur du développement durable et en réduisant leur empreinte carbone.

Avantages sociaux de l'utilisation de la SAF :
 

  • Amélioration de la santé et du bien-être : Le SAF émet moins de polluants, réduit la pollution de l'air et améliore la santé et le bien-être des communautés vivant autour des aéroports.

  • Un meilleur accès à l'énergie propre : La production de SAF peut offrir aux communautés locales de nouvelles possibilités d'accès à l'énergie propre et promouvoir la sécurité énergétique.

  • Création d'emplois : La production et l'utilisation des SAF peuvent créer de nouveaux emplois dans le secteur des bioénergies, depuis la production de matières premières et la récolte jusqu'à la transformation et au raffinage.

  • Engagement et participation de la communauté : Le développement des installations de production de SAF peut impliquer les communautés locales dans les processus de prise de décision et offrir des possibilités d'engagement et de participations communautaires.

  • Justice environnementale : L'utilisation du SAF peut contribuer à la justice environnementale en réduisant les effets négatifs de l'aviation sur les communautés marginalisées, telles que les populations à faibles revenus et les minorités.

Q4. Comment l'industrie aéronautique soutient-elle l'adoption des SAF ?

 
Le rôle de l'industrie aéronautique dans la promotion de la SAF : L'industrie aéronautique promeut le SAF par le biais d'investissements, d'intégration opérationnelle, de plaidoyer politique, de collaboration avec les parties prenantes et d'une sensibilisation. En investissant dans la production de SAF, en l'intégrant dans les opérations, en préconisant des politiques de soutien, en collaborant avec les parties prenantes et en éduquant les passagers, l'industrie favorise l'adoption des SAF et contribue à l'aviation durable.
 
Perspectives actuelles et futures de l'adoption des SAF dans l'industrie aéronautique : Les perspectives actuelles d'adoption du SAF dans l'industrie aéronautique sont prometteuses, avec un intérêt et des investissements croissants. Cependant, des défis tels que la capacité de production limitée et les coûts élevés entravent l'adoption à grande échelle. Les perspectives sont optimistes, car les avancées technologiques, les politiques de soutien et la demande croissante des consommateurs devraient stimuler la production de SAF, réduire les coûts et accélérer son intégration dans les opérations aériennes, ce conduisant ainsi à une industrie de l'aviation plus durable.
 
Impact potentiel du SAF sur l'industrie de l'aviation et sur l'environnement : L'impact potentiel du carburant aviation durable (SAF) sur l'industrie aéronautique et l'environnement est considérable. Le SAF peut réduire considérablement les émissions de carbone, améliorer la qualité de l'air et atténuer l'impact environnemental du transport aérien. Son adoption peut aider le secteur de l'aviation à atteindre ses objectifs en matière de développement durable, à se conformer aux réglementations sur les émissions et à améliorer sa réputation en matière d'environnement. Les SAF peuvent contribuer à rendre le secteur de l'aviation plus durable et plus écologique, en favorisant la transition vers un avenir à faible émission de carbone.

Récapitulation des points clés concernant le carburant aviation durable (SAF)
 
  • Le SAF est un type de carburant fabriqué à partir de sources renouvelables telles que la biomasse, les déchets et les résidus agricoles.
  • • Le SAF a le potentiel de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre et d'améliorer la qualité de l'air par rapport au carburant conventionnel.
  • • Le SAF peut être produit à l'aide de plusieurs procédés différents, notamment la synthèse Fischer-Tropsch, l'hydrotraitement et la conversion de l'alcool en jet. Aujourd'hui, l'hydrotraitement (HEFA) est la voie la plus avancée et la plus mature
  • Les coûts de production de SAF sont actuellement plus élevés que ceux des carburant classiques, mais ils devraient diminuer à mesure que la production s'intensifie et que la technologie progresse.
  • Il existe plusieurs défis à l'adoption généralisée du SAF, notamment les obstacles réglementaires, le manque de soutien politique, les coûts de production et les défis d'évolutivité.
  • Malgré ces défis, l'adoption du SAF est en croissance, portée par une demande croissante de produits et de services durables, la réduction des coûts, l'augmentation de la production et le soutien gouvernemental.

Voir aussi

Tous les articles
  • Article expertise

Les solutions d’Arkema pour des voitures électriques plus performantes 

8 mars 2019
  • Article expertise

Voitures électriques : la révolution est en marche ! 

1 mars 2019
  • Article expertise

Résine Elium® : une innovation de rupture dans le monde des composites

6 déc. 2021
Haut