Les sites de nos principales marques

Arkema monde

fr
top
Déclaration de Thierry Le Hénaff

 « Au 2ème trimestre, Arkema confirme la solidité de ses résultats dans un environnement économique moins favorable que l’année dernière et qui montre de fortes disparités selon les zones géographiques. Les conditions de marché en Europe sont difficiles, particulièrement en France où les perspectives de croissance se sont dégradées depuis la fin de l’année dernière et où le Groupe poursuit ses réflexions pour améliorer sa productivité. Le Groupe profite cependant de sa présence géographique mondiale équilibrée, du renforcement de son implantation en Amérique du Nord et de marchés finaux diversifiés et continue à bénéficier de son positionnement sur des métiers de spécialités à forte valeur ajoutée.

Le Groupe renforce activement ses atouts comme en témoignent l’extension de ses capacités de production acryliques en Amérique du Nord au 2ème trimestre et la construction de sa plateforme de Thiochimie en Malaisie. »

Perspectives

Les conditions de marché du 2ème semestre devraient s’inscrire dans la continuité du 1er semestre avec un contraste marqué entre les régions et une visibilité limitée. Elles devraient continuer à être solides en Amérique du Nord et difficiles mais stables en Europe. En Asie, et notamment en Chine, la croissance devrait rester plus lente qu’attendue. Le pôle Matériaux Haute Performance devrait continuer au 3ème trimestre à être impacté par la faiblesse des marchés du photovoltaïque et le décalage de certains projets dans le pétrole et le gaz. Toutefois, ces marchés devraient, comme attendu, montrer une amélioration en fin d’année.

Dans ce contexte, Arkema devrait dégager au deuxième semestre un EBITDA comparable à celui, record, du deuxième semestre 2012. Par rapport à 2012, l'EBITDA du 3ème trimestre devrait être plus faible que le point de référence élevé de l’an dernier et le 4ème trimestre plus fort. Le Groupe confirme ainsi sa capacité à réaliser une performance annuelle très solide dans un environnement macro-économique moins favorable qu’en 2012. Le Groupe restera toutefois attentif aux évolutions de l’environnement macro-économique et mettra en œuvre les mesures d’adaptation nécessaires le cas échéant. 

Le Groupe continue la mise en œuvre de sa stratégie de croissance ciblée avec de nombreuses avancées et  confirme son ambition de réaliser en 2016 un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros et une marge d’EBITDA de 16% tout en maintenant un taux d’endettement inférieur à 40%.