Les sites de nos principales marques

Arkema monde

Haut

Le cadre idyllique de Bonifacio restera longtemps gravé dans les mémoires des membres du Team Arkema qui naviguaient pour la première fois en Corse.

Après quelques jours d’entraînement avec son équipage, le trimaran Arkema a très bien débuté la compétition sur les régates côtières de jeudi et vendredi et, à l’issue des 7 manches courues, prenait la première place du classement général provisoire.

Incisifs, déployant un excellent jeu tactique, Quentin et ses équipiers ont fait preuve d’une grande maîtrise tandis que les conditions météorologiques méditerranéennes très légères rendaient la navigation bien hasardeuse.

Samedi, à 12h45 précises, les 5 Ocean Fifty encore en course se sont élancés sur l’ultime épreuve de cet épisode : le Défi 24h, un parcours de 163 milles nautiques entre la Baie d’Ajaccio, les îles Lavezzi et la baie de Porto-Vecchio.

Naviguant à quelques mètres les uns des autres dans des airs évanescents sur la quasi-totalité du parcours, les nerfs des marins ont été mis à rude épreuve sur cette dernière manche. Une pleine lune, pas de sommeil et de très nombreuses manœuvres ont été au menu de l’équipage d’Arkema !!

Après 27 heures de navigation, Quentin et ses équipiers Alex Pella et Antoine Gautier s’imposent en franchissant en grand vainqueur la ligne d’arrivée !  

Ils ont dit :

Quentin Vlamynck : « C’était une navigation très engagée ! Nous avions un peu d’avance au classement provisoire avant le Défi 24h mais avec un coefficient 3, tout pouvait arriver !

Les conditions pendant ce Défi étaient très compliquées et nous naviguions tous très au contact. Il y a eu énormément de changements de leaders ! Nous avons réussi à reprendre la tête juste avant le bord de portant ce matin et nous ne l’avons pas lâché. Nous avons dû dormir environ 10 minutes chacun à bord…

Je tiens à remercier Alex et Antoine qui ont été excellents aux manœuvres. Tous les équipages ont été très bons et le niveau sportif est très homogène. Cette nouvelle saison commence de la plus belle des manières sur un terrain de jeu incroyable, sous le soleil, dans la bonne humeur et avec un soupçon de réussite. Je garderai un excellent souvenir de ce premier épisode et ai hâte de retrouver les autres équipes à Brest à la fin du mois de juin. »

Alex Pella : « Nous avons passé une semaine fantastique ! L’ambiance à bord était géniale, le bateau est fantastique et l’équipage a super bien travaillé pendant ces quatre jours. C’est super de démarrer la saison comme ça. Cette victoire est importante pour le moral après tout le travail effectué la saison dernière et cet hiver par l’équipe.

Enfin, je suis content d’avoir enfin pu naviguer avec Quentin et de le rencontrer en tant que marin. Je souhaitais le découvrir dans son mode de fonctionnement à bord en vue du routage de la Route du Rhum. »

Antoine Gautier : « C’était génial ! Le cadre est incroyable, les conditions météo ont été sensationnelles et le parcours du Défi 24h était hallucinant, notamment les paysages jusqu’à la Baie d’Ajaccio. Nous n’avons pas eu un moment de répit, au contact tout le temps avec les autres. À chaque pointe les cartes étaient redistribuées, c’était très intense !

Le bateau est facile et assez rigolo. Il faut sans cesse être dessus, à trouver les bonnes manettes et à bien régler les voiles. C’est un vrai bateau de régate. Ça me fait penser aux D35 en Suisse ou à la belle époque des trimarans Orma. Mais nous étions deux fois plus nombreux à bord pour manœuvrer… d’où l’intensité en Ocean Fifty.

Une chose est certaine, ça me donne envie de revenir et je vais vite réserver ma place pour le Grand Prix de Bonifacio 2023 ! »

​​​​​​​L’équipage d’Arkema sur le 1er épisode du Pro Sailing Tour

  • Quentin Vlamynck : skipper-barreur
  • Raphaël Lutard : piano
  • Pierre-Antoine Morvan : tacticien
  • Antoine Gautier : embraque
  • Alex Pella : embraque