Les sites de nos principales marques

Arkema monde

fr
top

C’est dans un cadre idyllique, au cœur de Bordeaux et au pied du célèbre pont Jacques Chaban Delmas que l’Ocean Fifty Arkema 4 a été baptisé.

Depuis 2013, Arkema et l’écurie Lalou Multi de Lalou Roucayrol collaborent dans la construction de bateaux de course, animés par des valeurs communes telles que l’innovation, l’engagement, la performance et le développement durable. Ce nouveau trimaran Arkema 4 marque une belle étape dans ce partenariat unique en son genre, qui va au-delà de la compétition sportive.

Ils ont dit :

Thierry Parmentier, Directeur général ressources humaines et communication d’Arkema

« C’est un grand jour pour Quentin, pour Lalou Multi, pour ce beau trimaran mais bien évidemment pour Arkema et toutes les équipes impliquées dans ce projet. Arkema 4 est le fruit de 8 années d’étroite et riche collaboration entre le Groupe Arkema et l’écurie Lalou Multi. Que de chemin parcouru depuis ! Des victoires, des aventures, des bateaux, des joies, des difficultés, des doutes, mais surtout des convictions et toujours la même envie et la même motivation. Ce bateau est une vitrine technologique exemplaire pour les matériaux innovants, durables et performants d’Arkema. C’est le cas entre autres de la résine Elium® pour composites recyclables et d’adhésifs spéciaux de notre filiale Bostik. Quand je parle du travail fait ensemble avec Lalou Multi, j’aime parler de collaboration à la fois humaine et technologique: des rencontres, des personnalités, des matériaux, de l’innovation, de la persévérance, du culot, de l’envie, de l’audace, du collectif. Tous les ingrédients qui font souvent la différence et la réussite d’une équipe, nous les avons, et vous en êtes la preuve vivante. Tout le groupe Arkema et nos 20 000 salariés souhaitent bon vent à Arkema 4 !

J’aimerais aussi dire un mot sur notre marraine, Pauline Déroulède, dont je connais indirectement et personnellement l’histoire. Pauline, par sa motivation, son goût pour les défis, sa passion pour la voile et la mer et sa personnalité si attachante, est la personne qui pouvait le mieux « incarner » nos valeurs, nos messages et notre état d’esprit. D’ailleurs, elle fera partie, comme Quentin ou encore Clara Matéo en foot féminin, d’une équipe d’athlètes Arkema que notre Groupe accompagnera dans les prochaines années. »

arkema-4-bapteme-1.jpgL'Ocean Fifty Arkema 4 baptisé par Thierry Parmentier

Quentin Vlamynck, skipper du trimaran Arkema 4 :

« Je suis très heureux d’être à Bordeaux aujourd’hui avec le trimaran Arkema 4. L’année qui vient de s’écouler a été très riche d’enseignements et les résultats sont encourageants avec cette 2e place sur le Pro Sailing Tour.

Une nouvelle échéance nous attend maintenant, avec le départ de la Transat Jacques Vabre le 7 novembre prochain qui nous conduira du Havre à Fort-de-France en Martinique sur un long parcours de 5 800 milles nautiques. Face à ce défi, il était important pour moi qu’Arkema 4 soit baptisé. Comme pour beaucoup de marins, la superstition reste de mise ! Je remercie Pauline, la marraine, avec qui nous partageons beaucoup de valeurs en lien avec le dépassement de soi. Je remercie aussi Arkema pour la confiance accordée depuis de nombreuses années, et enfin Lalou, avec qui je vais partir sur cette traversée de l’Atlantique. Merci à lui pour l’enseignement qu’il m’a apporté depuis 10 ans. »

Pauline Déroulède, marraine d’Arkema 4, championne de France de tennis-fauteuil

« J’ai l’immense honneur d’être la marraine d’Arkema 4. Je souhaitais vous témoigner mon admiration pour Quentin et Lalou que j’ai eu l’honneur de rencontrer. J’ai pu découvrir leur univers et ce sont deux grands champions. Moi-même attirée par l’univers marin, je suis impressionnée par leur niveau d’engagement.

J’ai découvert que ce bateau est vraiment le travail d’une vie ; un projet fou qu’ils ont mené du début à la fin. Ça me touche beaucoup d’être la marraine de cette aventure, qui est avant tout une aventure humaine. C’est du sport, de la compétition, du haut-niveau et c’est cela qu’on aime, peu importe le sport que l’on pratique. Je vais bien évidemment suivre leurs aventures de très près et espère avoir la chance de monter bientôt à bord et naviguer avec Quentin et Lalou. Après avoir échangé mon sport sur terre avec eux, ce serait vraiment un immense honneur de pouvoir partager le leur en mer. Je suis à fond derrière eux, pour la gagne ! »

Lalou Roucayrol, co-skipper et gérant de l’écurie Lalou Multi :

« Le baptême d’un bateau est un moment important dans la vie d’un marin et d’un bateau. Nous avons l’honneur d’être accompagné par une marraine qui porte nos valeurs, le privilège d’avoir un bateau magnifique qui a déjà montré beaucoup de potentiel. La collaboration technique entre notre entreprise et le groupe Arkema permet à notre sport et plus largement à toutes les applications liées aux matériaux composites d’être en adéquation avec les enjeux environnementaux.

Il aura fallu beaucoup de patience, 10 ans de recherche, d’ingéniosité et de savoir-faire pour réaliser un bateau en partie en matériaux composites recyclables et recyclés. Nous sommes à l’aube d’une nouvelle génération de bateaux qui allient performance et respect environnemental et sociétal. Bon vent Quentin sur ce beau bateau ! »