Les sites de nos principales marques

Arkema monde

top

Une politique handicap de longue date

Arkema est engagé depuis longtemps sur la question du handicap, avec un premier accord sur le sujet signé en 2008, et la signature du Manifeste pour l’inclusion des personnes en situation de handicap fin 2019.

Le quatrième accord handicap vient de prendre fin : il portait sur la période 2017-2020, et prévoyait notamment l’embauche de 60 salariés en situation de handicap et l’augmentation de 21 % du chiffre d’affaires réalisé avec le secteur protégé et adapté.

Objectifs remplis pour ce quatrième accord, puisque 94 salariés en situation de handicap ont été recrutés sur la période, et le chiffre d’affaires réalisé avec le secteur protégé et adapté a augmenté de 38,9% entre 2016 et 2019.

En complément de ces objectifs, d’autres réalisations sont à noter :

  • 98 aménagements de poste ont été réalisés (via du matériel et mobilier de bureau ergonomique, des logiciels adaptés, des aménagements d’horaires, etc.)
  • Un développement du réseau des coordonnateurs et référents handicap qui compte plus de 100 personnes
  • Des partenariats renforcés avec des acteurs de l’emploi (cabinets spécialisés, forums dédiés, etc.)

Un nouvel accord pour la période 2021-2023

Ce nouvel accord, signé entre la direction et les partenaires sociaux à la fin de l’année 2020, s’articule autour de 5 axes principaux, approfondissant les actions déjà menées au cours des précédents accords :

  • Mener une politique ouverte de recrutement et d’intégration, fondée sur des critères de compétences, en dehors de tout préjugé. 
  • Maintenir dans l’emploi, garantir l’accès à la formation et au développement professionnel, à travers la recherche rapide de solutions individuelles afin de prévenir les conséquences sociales du handicap et des proches en situation de handicap.
  • Accueillir en formation des personnes en situation de handicap, pour renforcer leur niveau de qualification et par conséquent leur capacité à s’insérer professionnellement dans l’entreprise. 
  • Développer des partenariats avec le secteur protégé, par le développement de la sous-traitance auprès de prestataires spécialisés qui accueillent des personnes en situation de handicap sur certaines activités. 
  • Sensibiliser les acteurs internes, pour renforcer la capacité de chaque salarié à faire preuve d’ouverture, de solidarité et à réaliser les efforts qui peuvent être nécessaires au quotidien. 

Parmi les nouvelles mesures et les objectifs fixés se trouvent par exemple :

  • Le renforcement du rôle des référents handicap sur les sites Arkema, à travers une offre de formation accrue
  • Un objectif de recrutement de 59 salariés sur trois ans (objectif impacté par la crise sanitaire)
  • De nouveaux partenariats avec des acteurs de l’emploi et de l’insertion, comme AKTISEA, un cabinet de recrutement dont au moins 50 % des salariés sont en situation de handicap
  • Un volet plus important pour les salariés aidants : deux jours d’absence autorisée rémunérée lors de la survenance d’un handicap chez son enfant, mais aussi pour accompagner un membre de sa famille en situation de handicap dans ses démarches
  • Accroitre les dispositifs pour améliorer le quotidien des salariés en situation de handicap (aménagements techniques et matériels, aide aux transports, adaptation des conditions de travail, formations spécifiques, etc.)

80% des handicaps sont invisibles et un salarié sur deux sera confronté au cours de sa vie active à une situation de handicap de façon temporaire ou permanente. Nous avons conscience du chemin qui reste à faire pour interpeller et changer le regard de toutes et tous face au handicap. C’est pourquoi nous proposons d’accompagner les salariés qui le désirent en les informant et les orientant. »