X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, nous permettant de proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies

Up

Arkema et les produits biosourcés

Fleur de ricin

Face à la raréfaction des ressources fossiles, Arkema oriente sa recherche vers des solutions à base de matières premières végétales pour produire une chimie verte et des bioplastiques, plus respectueux de l’environnement.

L’expertise d’Arkema dans la chimie du végétal

La chimie verte, un axe prioritaire de la recherche d'Arkema

Arkema possède un savoir-faire unique au monde dans la chimie du ricin, une plante non-comestible, qui permet de produire toute une gamme de polyamides bio-sourcés longue chaine (gamme des polyamides 11 Rilsan®) de haute performance. De nombreux produits finis sont déjà fabriqués à partir de ces polymères bio-sourcés : semelles de chaussures de sport, lunettes, coque de téléphones portables, pièces automobiles, etc.

La R&D d'Arkema explore de nombreuses filières pour recourir toujours plus les matières premières renouvelables

La R&D d’Arkema explore aussi d’autres espèces végétales comme matières premières :

 

  • le propylène, qui sert à fabriquer son acide acrylique utilisé dans des applications multiples (pharmacie, industrie papetière, peintures …), pourrait être produit à terme à partir de glycérol, un polyol issu de la fabrication de biocarburants à base de colza, tournesol ou soja.

 

  • Ses additifs pour bitumes routiers Cecabase® RT contiennent des agents tensioactifs issus à 50 % de matières premières d’origine renouvelable. Leur utilisation permet de réduire jusqu’à 50°C la température d'application du revêtement routier, et donc de réduire considérablement la consommation d’énergie par rapport au procédé classique.

Des bioplastiques pour les équipements automobiles

Spécialisé dans la production d’huile de ricin, Arkema propose une offre inégalée dans les polyamides bio-sourcés.

Fort de son expertise dans la chimie du ricin, Arkema a développé une gamme complète de polyamides biosourcés de très haute performance, capables de remplacer le métal dans de nombreuses applications sous capot moteur.

 

Arkema a notamment récemment développé le biopolymère PPA (polyphtalamide) Rilsan® HT utilisé dans la fabrication de certains équipements sous capot tels que des lignes essence, des lignes hydrauliques ou encore des connecteurs. Ce thermoplastique affiche une haute résistance chimique et aux hautes températures qui lui permet de se substituer au métal et au caoutchouc, pour fabriquer des pièces rigides ou souples

De nouvelles filières de matières premières végétales

Aux côtés de 17 partenaires européens – entreprises, instituts agronomiques, universités –, Arkema participe au projet COSMOS, soutenu par l’Union européenne et lancé en mars 2015.

L'objectif : étudier les usages agro-industriels de la cameline et du crambe, deux plantes oléagineuses méconnues qui s’accommodent de terrains pauvres et peuvent être récoltées en seulement trois mois. Elles contiennent des acides gras peu répandus dans la nature, potentiellement convertibles en bioplastiques de grande qualité.

Le crambe, une plante oléagineuse aux propriétés exceptionnelles

Autre projet, Fiabilin, un projet français collaboratif de R&D piloté par Arkema. Démarré en septembre 2012, il a pour but de développer l'usage du lin dans la fabrication de matériaux composites pour différents marchés, dont l’automobile. Grâce à ces fibres végétales, les industriels pourront disposer d’un lin technique de haute performance en substitution des fibres de verre ou de carbone comme renforts de matrices composites.

en
Contact

Vous cherchez une information technique ? Vous avez besoin d’un devis ? Vous souhaitez recevoir des informations sur un événement en particulier ?
Les équipes du groupe Arkema sont à votre disposition pour toute demande de renseignement.

 

Sélectionnez la thématique qui vous intéresse :