X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, nous permettant de proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies

Up

Rencontre avec Thierry Le Hénaff, Président-directeur général d'Arkema

Résultats historiques, acquisitions et investissements industriels d’envergure, innovations de rupture et performances environnementales : 2017 restera l’année de tous les records pour Arkema qui, en un peu plus de 10 ans, a réussi à se repositionner sur la chimie de spécialités avec des résultats et une progression parmi les meilleures du secteur. Thierry Le Hénaff, PDG d’Arkema, nous donne sa vision de ce très beau parcours.

Quels événements ont marqué l’année 2017 d’Arkema ?

Thierry Le Hénaff, Président-directeur général d'Arkema

Thierry Le Hénaff > Les occasions de nous réjouir ont été nombreuses entre les acquisitions aux États-Unis, les investissements industriels en Asie ou encore le renouvellement de notre présence dans le Top 100 des entreprises les plus innovantes au monde (classement Clarivate Analytics).

Notre victoire lors de la Transat Jacques Vabre a été aussi particulièrement riche de sens. À travers l’exploit de notre skipper Lalou Roucayrol à la barre du trimaran Arkema, c’est l’innovation d’Arkema qui a été récompensée, le Multi50 ayant été conçu et assemblé avec nos matériaux les plus performants. Cette innovation nous la retrouvons aussi dans notre quotidien pour améliorer le confort de vie, que ce soit dans l’habitat, les transports, les nouvelles énergies, etc., tout en étant toujours plus respectueux de l’environnement.

En 2017, nous avons aussi inauguré notre showroom L’atelier 4.20, au siège social. Ce nouveau lieu, très digitalisé, nous permet ainsi de faire découvrir au grand public nos innovations de rupture et nos six plateformes de recherche. C’est important d’expliquer ce que nous faisons.

Comment qualifier la performance du Groupe sur l’année écoulée ?

Arkema a tout simplement réalisé la meilleure performance de son histoire. Outre la progression de 10,5 % de son chiffre d’affaires (8,32 milliards d’euros), le Groupe enregistre un EBITDA record à 1,391 milliard d’euros (en croissance de 17 % vs 2016), portée par ses trois pôles d’activités – Spécialités Industrielles, Matériaux Haute Performance et Coating Solutions. Nous avons également connu une belle croissance sur chacune de nos trois zones géographiques – l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Asie.

Comment expliquez-vous une telle réussite ?

La première explication, c’est l’engagement constant et l’enthousiasme de nos équipes partout dans le monde pour mettre en place notre stratégie. Cette stratégie de croissance, inchangée depuis le premier jour, s’articule autour de trois leviers majeurs : l’innovation – notre ADN – les acquisitions ciblées sur nos métiers à fort potentiel et l’accélération des investissements industriels dans les pays émergents. Les 240 brevets déposés en 2017 (+ 20 % vs 2016), pour protéger nos savoir-faire et nous positionner sur des niches à long terme, témoignent de la force de notre innovation. Nous préparons notamment de vraies ruptures dans l’éolien, avec une nouvelle génération de pales recyclables grâce à notre résine thermoplastique Elium®, mais aussi dans les transports, avec des polymères techniques et légers qui viennent remplacer le métal, ou encore dans l’impression 3D avec une large gamme de matériaux et solutions.

Arkema a poursuivi ses acquisitions dans les adhésifs pour notre filiale Bostik. Après le rachat fin 2016 de Den Braven, un acteur de premier plan sur les mastics d’étanchéité en Europe, nous avons acquis en 2017 CMP Specialty Products et XL Brands, deux très belles sociétés américaines, qui nous permettent de disposer d’une offre flooring complète en Amérique du Nord. Nous avons investi en Inde, en Chine et en Malaisie, afin d’augmenter nos capacités de production dans les adhésifs industriels, les polymères fluorés, les résines photoréticulables et la thiochimie et de répondre à la forte demande locale sur ces activités.

 

Enfin, nos lignes de chimie plus intermédiaire, par la compétitivité et l’intimité développée avec leurs clients, ont également bien contribué à la réussite du Groupe.

En quoi la responsabilité sociétale de l’entreprise accompagne-t-elle cette trajectoire ?

Arkema a totalement intégré la politique RSE dans sa stratégie de développement, à travers des engagements forts sur la sécurité, l’environnement, le développement personnel et collectif, le dialogue avec les parties prenantes et, bien sûr, l’innovation. Les programmes environnementaux engagés ces dernières années nous ont par exemple permis de réduire dès 2017 nos émissions de gaz à effet de serre dans des proportions supérieures à celles que nous nous étions fixées.

Notre taux d’accidents par million d’heures travaillées – à 1,6 – est l’un des plus bas de l’industrie. Nous avons par ailleurs engagé un travail de fond sur la diversité, associant sensibilisation et formation, avec l’objectif de compter, d’ici à 2025, 23 à 25% de femmes dans l’encadrement supérieur (19% actuellement), ce qui constitue un engagement fort dans un secteur chimique parfois trop masculin.

Dans quel état d’esprit abordez-vous 2018 et les années à venir ?

Nous allons continuer à compter surtout sur nous-mêmes plus que sur l’environnement macro-économique et nous sommes confiants dans la qualité de nos projets. Nous allons poursuivre les acquisitions dans les adhésifs et les matériaux avancés ainsi que nos investissements industriels. En 2018, nous allons continuer à préparer la construction en Asie du futur site de production de polyamides bio-sourcés à base de ricin, pour un investissement significatif de 300 millions d’euros. Celui-ci viendra donc conforter notre ambition de croissance dans les pays émergents.

Cette année, nos investissements industriels représenteront environ 550 millions d’euros vs 435 en 2017. Notre confiance se traduit également dans nos ambitions 2020 et 2023 qui affichent des objectifs élevés.

Enfin, comment abordez-vous la révolution digitale qui impacte aujourd’hui fortement l’industrie ?

La transformation digitale dans laquelle s’est engagé le Groupe va nous permettre de gagner encore en agilité et en capacité à innover de plus en plus. La récente nomination d’un Chief Digital Officer, qui me rapporte directement, rend compte de notre volonté de déployer le digital dans tous nos métiers. Bien sûr, le marketing et la commercialisation de nos offres vont être fortement impactés, en priorité sur les segments BtoC visés par les marques Bostik, mais aussi en BtoB avec par exemple nos résines Sartomer® et nos polymères techniques.

La puissance du digital nous aide également sur des projets de construction de nouvelles unités : le recours aux technologies 3D et 4D contribue à réduire considérablement les délais de démarrage tout en optimisant l’ergonomie des chaînes de production. Nous en avons bénéficié sur notre site de Honfleur, où les postes de travail ont été aménagés sur la base de simulations dans une « usine virtuelle », nourries des observations des opérateurs, et où nous avons pu gagner 6 mois sur le planning. Nous utiliserons bien sûr ces technologies pour la construction de notre site de polyamides en Asie.

 

En R&D, de puissants outils de modélisation moléculaire nous permettent d’aller plus vite dans le développement de nouveaux produits, ce qui est très important en matière de stratégie de dépôt de brevets. Cette transformation implique aussi de nous rendre toujours plus attractifs pour attirer les meilleurs talents dans nos métiers traditionnels d’ingénieurs, mais aussi dans de nouvelles fonctions marketing et digitales.

L’avenir d’Arkema sera donc plus que jamais innovative, mais aussi numérique, et ce dans toutes les dimensions de l’entreprise !

en
Contact

Vous cherchez une information technique ? Vous avez besoin d’un devis ? Vous souhaitez recevoir des informations sur un événement en particulier ?
Les équipes du groupe Arkema sont à votre disposition pour toute demande de renseignement.

 

Sélectionnez la thématique qui vous intéresse :