X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, nous permettant de proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies

Up

Comment Arkema garde un coup d'avance

Pour concevoir les matériaux du futur, Arkema collabore avec de multiples partenaires technologiques et industriels. Christian Collette, directeur R&D, décrypte cette stratégie basée sur l’ouverture, l’agilité et l’anticipation.

6 questions à Christian Collette, Directeur R&D Arkema

Pourquoi Arkema a-t-elle opté pour une stratégie d'Open Innovation ?

Christian Collette > Notre stratégie d'Open Innovation rend notre R&D efficace : elle la met en phase avec des enjeux concrets et bien identifiés.

 

Travailler avec des partenaires dans le monde entier nous permet d’affiner notre veille et d’anticiper les grandes évolutions sociétales, industrielles, technologiques pour mieux cibler nos axes de recherche et, au final, d’aller plus vite sur des projets porteurs.

Pouvez-vous nous donner un exemple ?

Christian Collette > Nous développons, par exemple, des composites thermoplastiques pour alléger la structure des véhicules et tenir compte des enjeux réglementaires de recyclabilité dans l’automobile. Dans ce projet, nous faisons équipe avec des équipementiers et constructeurs européens, un laboratoire universitaire coréen de renommée mondiale sur ces matériaux, ainsi qu’un institut français de technologie appliquée, spécialiste des méthodes d’infusion des pièces composites. Nous allons donc toujours chercher, là où elles se trouvent, les connaissances ou technologies pour enrichir nos propres processus d'innovation.

Comment choisissez-vous vos partenaires de R&D ?

Christian Collette > Nous travaillons avec des institutions académiques de haut niveau. Quand une technologie est encore émergente, nous pouvons aussi nous associer à une start-up à fort potentiel. Côté industriel, nous privilégions des groupes en position de leader sur leur marché. Nos accords prévoient alors, en vue de l’étape commerciale, une exploitation exclusive des matériaux développés en commun. Compte tenu des investissements consentis, notre partenaire doit être en mesure de distribuer à grande échelle ces nouveaux produits.

Vous avez structuré votre R&D autour de six plateformes d'innovation. Avec quelle finalité ?

Christian Collette > Nos six plateformes travaillent sur l'allègement et le design des matériaux ; les solutions pour l’électronique ; les énergies nouvelles ; la performance et l'isolation de l'habitat ; les produits bio-sourcés ; et enfin la gestion de l'eau. Ce sont des enjeux sociétaux majeurs avec un fort potentiel de croissance. Mais surtout, nous y sommes parfaitement légitimes : nous disposons d’une expertise reconnue dans les matériaux utilisés dans de nombreuses applications de ces domaines.

Quels sont les facteurs clés pour réussir vos projets R&D ?

Christian Collette > Le rythme et la dynamique sont cruciaux. Il faut une équipe de chercheurs resserrée, avec des rôles et des objectifs précis. Tous les six mois, nous réévaluons la maturité du projet avant de passer à l'étape suivante. La réussite consiste aussi à savoir arrêter à temps les projets qui s'étiolent. On en arrête environ un quart tous les ans – une décision toujours difficile – pour mobiliser ailleurs les ressources.

Vous avez également mis en place un incubateur. Quel est son rôle ?

Christian Collette > L'incubateur est une structure transversale, autonome, au service des plateformes comme des équipes R&D attachées à nos business units. Son rôle consiste à porter à maturité des innovations à fort potentiel, basées sur des matériaux amenant une rupture technologique.

en
Contact

Vous cherchez une information technique ? Vous avez besoin d’un devis ? Vous souhaitez recevoir des informations sur un événement en particulier ?
Les équipes du groupe Arkema sont à votre disposition pour toute demande de renseignement.

 

Sélectionnez la thématique qui vous intéresse :