X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, nous permettant de proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies

en
Up

Développement en Asie et dans les autres régions à forte croissance

D'ici à 2017, le Groupe envisage de réaliser 30% de son chiffre d’affaires dans les régions à forte croissance.

De solides positions en Asie

En Chine, à Changshu (nord de Shanghai), Arkema a implanté sa plus grande plateforme industrielle mondiale.

Celle-ci compte en effet :

  • 7 unités de production (peroxydes organiques, polyamides de spécialités, gaz fluorés HCFC-22 et HFC-125, polymères fluorés PVDF, additifs de rhéologie, émulsions pour peintures),
  • un centre de R&D (ouvert en octrobre 2013).

En 2012, Arkema a fait l'acquisition de deux sociétés chinoises, lui permettant de se renforcer dans les polyamides bio-sourcés : Casda, leader mondial de l’acide sébacique issue de l’huile de ricin, et Hipro Polymers, producteur de polyamides 10 à base d'acide sébacique.

 

Fin 2014, Arkema et Jurong Chemical, leader de l’acide acrylique en Chine, ont finalisé la création de Sunke, une co-entreprise dans laquelle Arkema est majoritaire et qui regroupe les actifs du site de production d’acide acrylique de Jurong à Taixing. Cette opération permet au Groupe d’accélérer le développement du pôle Coating Solutions en Chine et en Asie.

A la conquête des marchés asiatiques de la thiochimie

C’est à Kerteh en Malaisie qu’Arkema a implanté sa nouvelle plateforme de thiochimie (chimie du soufre) en Asie. Ce site intègre la toute première unité mondiale de bio-méthionine, construite en partenariat avec la société coréenne CJ CheilJedang.

Ce complexe industriel produit l’acide aminé soufré clé destiné à l’alimentation animale pour répondre à la forte demande de ce marché en Asie. Le site produit aussi du DMDS pour servir les marchés de la pétrochimie et du raffinage. Représentant un investissement global d’environ 200 millions d’euros, c’est le plus gros projet industriel du Groupe depuis 2006.

 

La construction de cette nouvelle plateforme asiatique s’inscrit parfaitement dans la stratégie du Groupe : renforcer ses lignes de produits à fort potentiel de croissance et s’implanter industriellement sur les trois continents pour asseoir sa présence mondiale.

Arkema se développe au Moyen-Orient

En investissant dans une usine de production de peroxydes organiques et un site de stockage d’additifs pétroliers en Arabie saoudite, Arkema affiche sa volonté de mieux servir les grands acteurs locaux du pétrole et de dynamiser sa présence dans cette région à forte croissance.

Le rééquilibrage géographique des activités d’Arkema s’est traduit par une baisse du poids de l’Europe. Sa part des ventes est descendue à 41 % en 2014, contre 60 % en 2005, au profit des Etats-Unis et de l’Asie, dont les parts ne cessent de croître depuis cinq ans.